18 août 2019

Warning: Creating default object from empty value in C:\Inetpub\vhosts\usfp-grandcasa.net\httpdocs\fr\components\com_k2\models\item.php on line 226

Warning: Creating default object from empty value in C:\Inetpub\vhosts\usfp-grandcasa.net\httpdocs\fr\components\com_k2\models\item.php on line 596
dimanche, 18 novembre 2012 10:18

Sahara Marocain Cause D’une Nation

Écrit par  Imad Kchikech et Zoubida Al Atrass
Évaluer cet élément
(7 Votes)

La question du Sahara est considérée comme un dossier compliqué et très sensible affectant toute la région du Nord Afrique, c’est le conflit le plus ancien du continent africain dépassant le champ national et régional vers un horizon international dont l’ONU est l’acteur principal dans le processus de résolution et dans la proposition des solutions acceptables par toutes les parties liées à ce différend.

De même, la problématique du Sahara constitue un défi majeur pour le peuple marocain, Elle représente la principale cause dans les processus de parachèvement de l’intégrité territoriale et de poursuite de la revendication légitime des territoires occupés par l’Espagne : Sebta, Melilla, Iles jaafariennes, Hajrat Nekor…. Cette volonté est malheureusement contrecarrée par un Etat frère voisin cherchant de sa part à avoir un accès sur l’océan atlantique à travers un soutien politique, économique, logistique et diplomatique à un Etat imaginaire fantoche proclamé par une minorité d’indépendantistes. Ce voisin frontalier ne cesse d’alimenter le conflit dans les instances internationales en refusant toutes les solutions proposées par le Maroc dont l’objectif est de mettre fin à ce désaccord perturbant toute sorte d’unité entre les peuples du Maghreb arabe.

Durant toute l’histoire, le Sahara était toujours une partie intégrante du Maroc jusqu’au 26 décembre 1884 date de la colonisation officielle espagnole sur ce territoire. Après les accords de l’indépendance aboutissant à la fin du protectorat français le 2 Mars 1956 et espagnol le 7 Avril de la même année, le mouvement nationaliste marocain a mené une guerre contre l’occupation espagnole en territoire saharien qui s’est soldée par des victoires glorieuses arrivant jusqu'à la ville d’Adrar (ville située au nord de la Mauritanie).

En revanche les forces colonialistes n’avaient pas digéré ces précieuses avancées réalisées par des résistants marocains, elles ont ainsi déclenché deux offensives militaires, la première sous le nom de TIEDE dirigée par l’Espagne et la seconde était sous le commandement des français, c’est la fameuse opération d’Ecouvillon en février 1958, cette alliance franco-espagnole a réussi à repousser la résistance et retarder l’indépendance.

Vint Le 16 octobre 1975 , jour qui a marqué l’histoire , la cour internationale de justice a reconnu qu’en 1884 , le Sahara n’était pas Terra Nullius et que les tribus qui l’habitaient avaient des liens d’allégeance avec le souverain marocain , ce qui a permis au Maroc d’organiser la Marche Verte le 6 Novembre 1975 et de signer un accord tripartite le 14 Novembre avec l’Espagne et la Mauritanie, cet accord stipulait le retrait définitif des troupes espagnoles le 26 Février 1976 . Le lendemain, 27 Février, l’Algérie et le Polisario ont proclamé la naissance d’un Etat fantoche sous le nom de « République Arabe Sahraouie Démocratique » dont la capitale est Tindouf, ville marocaine sous le contrôle de l’Algérie , cette dernière a assuré un soutien permanent au Polisario à tous les niveaux dans le but de retarder le processus de parachèvement de l’intégrité territoriale.

A cet effet, le Polisario a déclenché une guerre contre le Maroc et la Mauritanie depuis février 1976 conduisant au retrait du voisin du sud de la région de Oued-Eddahab, ce qui a permis au Maroc de récupérer cette partie très précieuse de notre pays. Cette guerre s’étalera jusqu’a 1991 date à laquelle l’organisation du Polisario n’a plus eu la capacité de poursuivre le conflit armé à cause de la suprématie de l’armée marocaine. Ainsi, Le processus de négociation sous la tutelle onusienne a démarré, il continue jusqu'à nos jours.

Revenons au début des années 80, et plus précisément en 1981 la date où notre grand dirigeant, Feu Abderrahim Bouabid, 1er secrétaire de l’USFP à l’époque a refusé avec courage l’accord des autorités marocaines d’organiser un référendum d’autodétermination dans les provinces du sud. Cette position lui a valu la prison en compagnie des membres du bureau politique, l’Histoire a montré la justesse de la position de l’USFP. L’idée du référendum a été bel et bien délaissée par l’ONU et les principales puissances mondiales en raison de sa non opérationnalisation.

En Avril 2007 le Maroc a proposé une initiative de projet d’autonomie du Sahara sous la souveraineté marocaine en garantissant les droits des marocains sahraouis dans la gestion des provinces du sud. Cette initiative a été soutenue par l’émissaire de l’ONU chargé du dossier, le néerlandais Peter Van Walsum, en Février 2008. Elle a été également appréciée par la communauté internationale exceptée l’Algérie et ses alliées: le Nigéria , Afrique du sud …….

Le projet d’autonomie proposé par le Maroc a prévu d’instituer des négociations directes avec le Polisario, celles-ci ont commencé en 2007 sous l’égide des Nations unies. En 2012, et suite à des prises de positions déséquilibrées de la part de Christopher Ross, successeur de Peter Van Walsum dans la fonction d’envoyé personnel du secrétaire général pour le Sahara, le Maroc lui a retiré sa confiance.

Aujourd’hui, le printemps arabe a bouleversé des systèmes enracinés dans la région, la volonté des peuples pour la dignité, la démocratie, la liberté et l’Egalité l’a remportée. Ces valeurs convergent avec la solution juste et durable que défend le Maroc, cette solution s’appuie sur un modèle de régionalisation avancé. Dans ce cadre, la contribution des partis politiques, des acteurs de la société civile et de l’ensemble des citoyens sera décisive dans la mise en œuvre de cette alternative par conséquent dans le parachèvement de notre intégrité territoriale.

Lu 2385 fois
Se connecter ou s'enregistrer pour pouvoir commenter et poster vos commentaires, en haut de la page (connexion).