25 mai 2019

Warning: Creating default object from empty value in C:\Inetpub\vhosts\usfp-grandcasa.net\httpdocs\fr\components\com_k2\models\item.php on line 596
dimanche, 02 décembre 2012 11:21

Transport et mobilité à Casablanca : situation actuelle et perspectives d’avenir, conférence animée par le camarade KAMAL DAISSAOUI

Écrit par 
Évaluer cet élément
(2 Votes)

Le secteur des Ingénieurs USFP-Casa a organisé le 28/09/2012, en collaboration avec le secrétariat régional du grand Casablanca, une conférence-débat sous le thème « Transport et mobilité au sein de Casa : Situation actuelle et perspectives d’avenir », au complexe culturel de Sidi Belyout. Cette conférence a été animée par le camarade KAMAL DAISSAOUI , Président de la commune de Sidi Belyout et membre du conseil de la ville.

Le camarade Othman Michbal, membre du secteur des Ingénieurs USFP, a mis en exergue la problématique des transports et ses implications sur la vie quotidienne des casablancais, il a ensuite cédé la parole au camarade EL Harek Si Mohammed, Coordonateur du secteur au niveau du grand Casablanca, qui a présente à l’auditoire le parcours académique, professionnel et politique du conférencier. Kamal DAISSAOUI prend ensuite la parole, il informe les Ingénieurs et militants présents qu’il s’appuiera sur les résultats d’une étude scientifique menée en 2008. Selon cette étude, 51% des casablancais se déplace à pied, 16 % en voiture, 14% en Autobus, 14, 2% en taxi et 3,5% en moto. Par ailleurs, les résultats montrent également que la route de Médiouna est la plus dense en termes de débit et que l’autoroute urbaine est saturée avec ses 130000 véhicules qui l’utilisent, en moyenne,  quotidiennement. L’étude montre aussi l’inadéquation de la technologie des contrôleurs des feux aux différents carrefours de la métropole et un important déficit au niveau des places de stationnement. Il est à noter que le pourcentage des utilisateurs des autobus est en diminution, il a été de 18% en 1975 contre 14% en 2008. Toujours d’après les projections issues de l’étude, si rien n’est fait d’ici 2020, la situation va s’empirer avec l’augmentation des véhicules et la diminution du parc relatif au transport collectif (Autobus), ce scénario aurait, principalement, des répercussions négatives sur la qualité de l’air et la qualité de vie des citoyens casablancais.

Ainsi, une politique volontariste des pouvoirs publics est nécessaire afin d’améliorer cette situation, A ce sujet, le camarade Kamal a cité les mesures indispensables, selon l’étude, à mettre en œuvre dans les plus brefs délais :

  1. L’augmentation de l’offre des transports collectifs (Autobus) pour desservir les trajets les moins denses. Le camarade Kamal a rappelé, à ce sujet, que l’activité du transport collectif est, par définition, déficitaire. Par conséquent, l’implication de l’état, au moyen de subventions, s’avère nécessaire.
  2. Réorganisation des taxis et redéfinition de leurs rôles.
  3. Création de couloirs pour bus.
  4. Mise en place d’une politique adéquate de stationnement et réorganisation des feux.
  5. Création d’une ligne RER reliant Nouacer et le centre de la ville.
  6. Mise en place d’un métro desservant les quartiers situés entre Hay Salama et l’avenue Mohamed VI.
  7. Création de deux lignes de Tramway supplémentaires.

Une fois que le camarade Kamal ait finit son exposé, une dizaine de personnes présentes ont pris la parole pour poser des questions et animer le débat. Ces questions ont concerné la qualité des bus, le benchmark avec les métropoles analogues, l’approche participative avec les citoyens, la circulation des poids lourds, le schéma directeur du transport, la sécurité routière, l’état des chaussées et des trottoirs, la circulation des personnes à mobilité réduite, la signalisation routière, les couloirs pour ambulance, la sécurité au sein des transports collectifs et la vision actuelle des pouvoirs publics.

Le camarade DAISSAOUI a bien voulu répondre à l’ensemble des questions, il a affirmé, entre autre, que la délégation du transport collectif était une erreur stratégique. A la fin de cette rencontre, le camarade Othman a remercié le conférencier et l’auditoire présent et a annoncé l’organisation de la prochaine conférence dans les semaines à venir.

Lu 7873 fois
Se connecter ou s'enregistrer pour pouvoir commenter et poster vos commentaires, en haut de la page (connexion).

Le discours intégral de Mahmoud Abbas devant l'ONU

L'Assasinat de Mehdi Ben Barkha

Abderrahim Bouabid l'homme le militant

Partenaires presse