Imprimer cette page
mercredi, 24 avril 2013 22:29

Driss Lachgar s’entretient avec l’ambassadeur russe et le chargé d’affaires chinois

Écrit par  A.R libé
Évaluer cet élément
(0 Votes)

Dans le cadre des rencontres du Premier secrétaire de l’USFP avec les ambassadeurs des pays membres permanents du Conseil de sécurité et qui concernent les derniers développements que connaît notre cause nationale, une délégation de l’USFP, conduite par Driss Lachgar et composée du président de la Commission administrative Habib El Malki, et de Ouafa Hajji, membre du Bureau politique et présidente de l’Internationale socialiste des femmes, s’est rendue, hier, à l’ambassade de la Chine populaire et à celle de la Russie fédérale.  
Lors de la rencontre avec le chargé d’affaires de Chine, le Premier secrétaire du parti a mis en exergue le poids et la valeur de ce pays au sein de la communauté internationale,  ses relations privilégiées avec le Maroc et celles historiques et permanentes qui existent entre l’USFP et le Parti communiste chinois.
L’objectif de cette visite est de faire part au diplomate chinois des inquiétudes du peuple marocain quant à la proposition américaine qui porte atteinte à notre cause nationale. M.Lachgar a exprimé le souhait de transmettre l’inquiétude de tout le peuple marocain au gouvernement chinois qui joue un rôle primordial aux Nations unies.
Pour sa part, le chargé d’affaires à l’ambassade de Chine à Rabat s’est montré compréhensif, ajoutant que Pékin a une position constante et soutient le projet d’autonomie. De même qu’elle est disposée à travailler avec le Royaume au sein du Conseil de sécurité.
Pour ce qui est de la rencontre avec l’ambassadeur de la Russie fédérale, le Premier secrétaire a saisi cette occasion pour lui transmettre les craintes des Marocains quant à la proposition américaine, allant dans le sens de vouloir dénaturer la mission de la MINURSO.
Le diplomate russe n’a pas manqué de souligner que la situation actuelle au Sahel nécessite, plus que jamais, une solution pacifique au problème du Sahara, tout en rappelant qu’une délégation officielle marocaine s’était rendue récemment à Moscou pour s’entretenir de ce dossier avec les responsables russes.
L’ambassadeur de Russie a tenu  à faire savoir également que l’on ne peut en aucun cas ignorer le dossier des droits de l’Homme, mais la Russie n’accepte aucune tentative de politiser le principe des droits de l’Homme. Le Conseil de sécurité est appelé à prendre en considération les grandes avancées réalisées par le Maroc dans ce domaine, reconnues de par le monde. Il a précisé que toute décision d’élargir la mission de la MINURSO doit être régie par l’article 6 de la Charte des Nations unies qui stipule l’accord de la partie marocaine.

Lu 2148 fois
Se connecter ou s'enregistrer pour pouvoir commenter et poster vos commentaires, en haut de la page (connexion).