5 juillet 2020

Warning: Creating default object from empty value in C:\Inetpub\vhosts\usfp-grandcasa.net\httpdocs\fr\components\com_k2\models\item.php on line 596
dimanche, 30 décembre 2012 00:35

Des voix s’élèvent en France contre le transfert de certaines activités de l’Offshoring au MAROC

Écrit par 
Évaluer cet élément
(0 Votes)

La question du transfert de l’Offshoring refait surface en France, la principale association professionnelle des informaticiens français dénonce, dans un communiqué récent, un prêt accordé par l’Agence française de développement, d’un montant de 100 millions d’euros, destiné au refinancement des activités offshoring développées par la société Casanearshore, filiale à 100% de MEDZ. Ce prêt entre dans le cadre d’une convention signée le 12 décembre à l’occasion du Forum économique franco-marocain tenu en marge de la visite  du Premier ministre Jean-Marc Ayrault au Maroc.

L’association estime qu’il y’a absence d’intérêt économique pour la France sur le plan de l’emploi. « Il n’y a aucun intérêt économique et aucun retour gagnant pour la France sur le plan de l’emploi à vouloir favoriser l’offshoring dans le monde», précise son communiqué.

Il est a rappeler que le « partage de la valeur ajoutée » a été l’un des axes les plus importants évoqué par le Premier ministre français  lors de sa dernière visite au Maroc, ce dernier a qualifié le partenariat Maroc-France , dans ce domaine ,de «partenariat gagnant-gagnant» en parlant de «colocalisation» et non de « délocalisation ».

Il faut savoir que beaucoup de recherches ont été effectuées pour mesurer de façon objective les effets des transferts sur l’économie française, la quasi-totalité de ces études a montré l’existence d’effets positifs sur la croissance économique du pays.

Lu 1960 fois
Se connecter ou s'enregistrer pour pouvoir commenter et poster vos commentaires, en haut de la page (connexion).

Le discours intégral de Mahmoud Abbas devant l'ONU

L'Assasinat de Mehdi Ben Barkha

Abderrahim Bouabid l'homme le militant

Partenaires presse